Pendant ce temps en Espagne … récit d’une virée à l’Estartit

Lors du  Week-end des 6 et 7 avril, nous étions 15 du Loup-Pendu à renouer avec une ancienne destination pratiquée par le passé : L’Estartit, en Espagne et sa réserve naturelle sous-marine classée.
La petite ville est située juste en face des Îles Mèdes en territoire Catalan, à une cinquantaine de kilomètres de la France …
Là, nous sommes loin, très loin des « migrants » (les espagnols – en catalan cf le directeur de l’hôtel, …
Pour la petite Histoire, c’est en 1714 que la Catalogne a perdu son indépendance (afin de créer la future Espagne).
Le royaume d’Aragon – dont la reine résidait au château de Carcassonne – à son apogée, s’étendait d’Ouest en Est des Pyrénées, de Carcassonne à Valencia. Il incluait les îles Baléares, la Sardaigne, la Sicile, Malte et même presque la moitié Sud de l’Italie.
(Bref, le Catalan n’est pas loin d’être notre Corse.)
Après un trajet plein de bonne humeur et d’anticipation, qui aura duré à peine plus de 6h avec une pause d’une bonne heure, nous nous sommes installés à l’Hôtel Santa Anna. Nous avons pu profiter ici d’un accueil au top, bel avantage d’un séjour en Espagne : hébergement par chambre de deux, literie confortable, restauration excellente (diversité, qualité et quantité – viande, poisson et bien sûr paella).
L’organisation du Club était impeccablement rodée. Nous avons eu recours à des casiers transporter notre matériel entre le club et le bateau, et pour le stocker. Les combinaisons étaient rincées et séchées après chaque plongée. Le bateau disposait d’une douche chaude, d’un ascenseur pour 2 plongeurs (Le Top, pour tout le monde quoi qu’on puisse en dire). L’utilisation d’un semi-rigide afin de ramener les plongeurs au sens de l’orientation défaillant était un sérieux plus, et pour ne rien gâcher nous avions à notre disposition des bouteilles de 12 ou 15L, bien gonflées (entre 220 et 240 bar).
Le personnel à bord était nombreux, souriants, toujours disponible pour nous aider. La plupart parlait français et était équipé de la tête aux pieds (chaussures de sécurité) par le club.
Le clou du week-end concerne évidemment les plongées. Nous avons plongé 4 fois dans cet environnement protégé.
Malgré une visibilité réduite et une eau plutôt fraîche, nous avons tous pu observer de nombreux mérous, rascasses, sars …
Quelques magnifiques murènes nous ont récompensé en se dévoilant en pleine eau.
Les plus téméraires ont même effectué avec diligence leurs exercices pour les prépa N2 et N3.
Pierre Yves nous a concocté un petit diaporama récapitulatif accessible sur https://www.dropbox.com/s/gcoi7o29mvnwb7j/
Le soleil était au Rendez-vous et nous a permis de vite nous réchauffer après les plongées, il a égayé notre WE et contribué à notre dépaysement.
Acte est pris de remettre cela en octobre !